Un voyage en Suisse Romande pour se ressourcer

Temps de lecture : 5 minutes

 

Pour mes premières vacances en tant qu’entrepreneur, j’ai eu la chance de découvrir la Suisse. Ce pays m’était complètement méconnu jusqu’alors. J’avais visité Genève lors d’une compétition de Viet-vo-Dao quand j’étais adolescente, mais je n’avais que de vagues souvenirs. C’est d’ailleurs grâce à une amie française expatriée en Suisse, rencontrée via Instagram, que j’ai pu visité ce pays (enfin une partie), avec mon compagnon.

Cette année, je me suis enfin donné les moyens de vivre un été plus simple et plus slow. Fin Juillet avant de partir en vacances, j’étais clairement au bout du rouleau. J’en étais arrivée à un point où j’en avais même marre de mon travail ! Un comble ! L’idée lumineuse que j’ai eu le jour de mon départ pour la Suisse, fut de me couper des réseaux sociaux. J’ai beaucoup mieux apprécié mon voyage, en regardant plus souvent la nature que mon écran de téléphone… Néanmoins, cela ne m’a pas empêché de mitrailler les paysages avec mon appareil photo. Soyez cool, je ne suis clairement pas une pro de la photo haha.

 

Les Gorges de l’Areuse :

Assez dingue car accessible à pied depuis la ville de Boudry ou Noiraigue. Descendre en bas de son immeuble, marcher quinze minutes et trouver ça, c’est quand même fabuleux. Nous nous sommes garés à la gare de Noiraigue, puis nous avons descendu les gorges jusqu’à Boudry. Avant de prendre le train là pour rentrer à Noiraigue. Comptez une randonnée d’au moins 3H. Les paysages sont à couper le souffle. Plus d’informations sur la randonnée ici.

Fribourg :

J’avais découvert cette ville incroyable grâce à la vidéo de Bruno Maltor sur le sujet. La ville regorge de jolis coins, vieilles bâtisses, points de vue sur la Sarine. Je vous recommande de monter en haut du clocher de la cathédrale (accrochez-vous, c’est sportif !), pour avoir un point de vue fabuleux sur la cité. J’y reviendrai, car je n’ai pas pu visiter le musée Gutenberg.

Creux-du-Van :

Les 700 mètres de dénivelé du Creux-du-Van n’ont pas eu raison de notre enthousiasme à découvrir cet endroit magique. Bon oui, on peut accéder là-haut en voiture. Mais je trouve la récompense tellement plus belle lorsque l’on pique-nique devant ce point de vue idyllique…Préparez les gourdes d’eau, de bonnes baskets, vos genoux et vos cuisses ! C’est un des plus beaux paysages que j’ai vu de ma vie !

Nature sauvage autour du lac de Neuchâtel :

Nous nous sommes permis une escapade aux thermes d’Yverdon-les-Bains, en avons profité pour découvrir la réserve naturelle de Champ Pittet au bord du lac de Neuchâtel. Observation des oiseaux sur le lac, admiration des fleurs sauvages sont au rendez-vous. Mais ne vous perdez pas ! (Comme ce fut le cas pour nous ! )

Gorges de la Jogne et le lac de Montsalvens :

Je pense que ce fut une de mes randonnées préférées avec celle du Creux-du-Van. Nous ne sommes pas en Suisse Romande, mais dans la région de Gruyère. Ses 300 mètres de dénivelé et ses 5 kilomètres de trajet, en font une randonnée agréable et facile. Nous avons pris beaucoup de photos, et pique-niquez avec une vue imprenable sur le lac. Pour découvrir la randonnée, c’est par ici !

Les Suisses sont comme leur accent… tranquilles :

En tout cas, c’est ce que j’ai pu ressentir*. Tous les suisses auxquels nous avons eu affaire ont été très aimables, souriants, et prêts à nous aider, ou alors c’est juste qu’on s’est adressé aux bonnes personnes ! Du côté du Jura suisse, il y a de nombreuses fermes où les animaux paissent en liberté. J’ai vu assez peu de monoculture, beaucoup de maraîchage. Par ailleurs dans le canton, les pesticides sont interdits près des habitations et de manière générale, les suisses tendent à diminuer leur utilisation.

A 5 minutes de là où vivent mes amis…

Je crois que le truc le plus ouf qu’on ait vu en Suisse, ce sont les libre-services dans les fermes. Les fermiers laissent une cabane ouverte avec leurs produits étiquetés. Le client entre, prend ce qui lui faut, laisse une note dans le carnet de vente et met dans la caisse ce qu’il doit. Tout marche par la confiance (et la petite caméra de surveillance quand même pour certains). J’avais déjà entendu parler de ce concept en France, mais le voir aussi répandu dans le canton de Neuchâtel, ça nous a épaté !

En résumé on a, beaucoup ri, mangé, cuisiné, marché, profité, cueilli des mûres et des framboises sauvages, discuté, refait le monde, joué aux jeux de société, été présent.

Voilà, je ne vous ai parlé que d’un dixième de ce que j’ai vu… J’espère vous avoir donné envie de venir visiter ce beau pays, ce qui sûr pour notre part, c’est qu’on y retournera !

Merci de votre attention. J’ai bien envie que vous me racontiez vos bonheurs de l’été en commentaire !

 

Edit 2020 : nous avons tellement aimé ce pays que nous partons y vivre 🙌 Suivez mes nouvelles aventures sur Instagram ou en vous inscrivant à la lettre mensuelle du blog en bas à droite de la page.

 

road-trip-suisse-romande

2 Commentaires sur “Un voyage en Suisse Romande pour se ressourcer

  1. Djahann says:

    Pour instagram, vous ne pouviez de toute façon pas vous comparer avec les autres : la majorité des personnes ont une vie qui ne correspond pas du tout à la vôtre et qui n’est faite que de publicité et de sur-consommation ! Rien à voir donc avec votre vie faite de simplicité volontaire et d’écologie ! Mode de vie bien plus intéressant et important que celui de la sur-consommation !
    Ces beaux paysages Suisses semblent tellement apaisants… ça donne envie !
    Belle journée à vous !

    • Galtéane says:

      Merci beaucoup pour votre message bienveillant 🙂 et très belle journée à vous !
      (effectivement, je dois valider tous les commentaires un à un à la main pour éviter les spams…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.