Praticiens de bien-être : cinq conseils pour bien prendre en charge vos clients

Temps de lecture : 6 minutes

 

praticien-medecine-douce-client

 

 

S’il y a une chose que les années en spa haut de gamme m’ont apprises, c’est à quel point le vrai sens du service client peut faire la différence pour le rayonnement et le développement d’une entreprise. Le cœur d’un service luxe et haut de gamme, c’est l’expérience client. J’ai rapidement pu appliquer ce que j’avais appris dans le quotidien de mon cabinet de thérapies alternatives. La façon dont vous prenez en charge vos clients, feront toujours la différence avec vos concurrents, et sera un atout essentiel de la fidélisation de votre patientèle. 

Vos clients reviendront vous voir, parce qu’ils ont aimé l’expérience avec vous, au-delà du soin. Vous êtes praticien de médecine douce, énergéticien, naturopathe, retenez ces cinq conseils universels :

 

Créez une atmosphère chaleureuse

De jolis sièges confortables, quelques éléments de décoration pas trop kitsch, un verre de thé fumant ou une gourde d’eau… le client a besoin de se sentir comme chez lui. Créez cette atmosphère accueillante pour lui et pour vous. Vous vous sentirez toujours plus à l’aise de travailler dans un environnement que vous aimez. Que ce soit un cabinet que vous louez, ou bien une pièce que vous avez aménagée chez vous, amenez-y de la chaleur, de la douceur, de la bienveillance. Pensez aux petits riens qui font la différence. J’ai installé un matelas chauffant sur le futon, afin que mes receveurs puissent se détendre en toute quiétude. J’aime passer des chants de bol tibétains, des sons de la nature, ou parfois être dans le calme complet. Trouvez votre formule magique pour créer cette atmosphère paisible dans votre cabinet de médecine douce.

 

Ecoutez activement votre client

Ayez toutes vos unités d’attention sur lui, prenez le temps de l’écouter. Il vient, car il a besoin de déposer quelque chose, de discuter, de parler. Vous pouvez vous intéressez à lui sincèrement et sans le moindre effort, juste en faisant preuve d’empathie. Vous devez être capable de l’amener à se confier à vous, dans sa propre limite et d’en tirer l’essence nécessaire pour prodiguer votre soin. Demandez lui ses ressentis, avant, après, pendant le soin s’il le souhaite. Respectez sa limite, sa capacité d’expression. En consultation de Shiatsu, je prends la peine de noter tout ce qui me semble intéressant et tout les méridiens/points que j’ai travaillé. Quand je retrouve mon receveur à la séance suivante, il n’a pas besoin de me réexpliquer sa problématique depuis le début. Je peux aussi adapter la nouvelle séance en fonction du dernier traitement et des progrès effectués. J’apprends à les connaître. Plus mes receveurs ont confiance en moi, plus ils sont réceptifs au soin que je leur prodigue.

 

Soyez aux petits soins (sans en faire trop)

Il faut trouver le juste dosage. Ne pas être trop intrusif dans l’intimité du client et s’assurer tout de même de son confort. Beaucoup n’osent pas dire quand ils ressentent un inconfort pendant la séance. Alors dès le début, je les invite à me signaler la moindre douleur, position inconfortable ou refroidissement inopportun. J’ai toujours un ou deux plaids avec moi, des coussins supplémentaires. En massage de bien-être surtout, vous recevrez toutes sortes d’individus avec des corps différents. Soyez donc prévoyant, on a jamais assez de coussins (surtout en Shiatsu, ou dans les pratiques au sol ). Un verre d’eau ou un thé en fin de séance est toujours appréciable. Faites vivre à votre client ce que vous aimeriez vivre en séance de pratique de bien-être.

 

Soyez humain

Déjà souriez. Cela ne mange pas de pain et cela permet d’instaurer un climat bienveillant. Avant de vous adresser à quelqu’un qui paie un soin chez vous, c’est à un humain que vous parlez. Il vient chez vous car il en a besoin, il a besoin d’avancer et de progresser sur son chemin de vie. Cet humain vient chez vous pour quérir une aide, une oreille attentive, un conseil, un soin bienveillant. Au-delà de l’écoute active dont je vous parlais plus haut, c’est d’empathie dont vous allez avoir besoin et de tolérance. Cette empathie ne s’apprend pas, elle est dormante dans chaque individu et peut être développée ou pas. Il n’y a qu’auprès des humains que nous pouvons l’éveiller. Chez certains individus, elle est existe naturellement, tournant parfois à l’hypersensibilité.

Rappelez-vous que nous sommes ce que nous sommes : des humains. Pour moi il est impensable d’avoir un rapport de force avec mon patient. Je suis son égale. Il a autant à m’apprendre que moi j’ai à le faire. Deux autre qualités humaines indispensables dans une bonne relation avec vos clients sont la tolérance et le non-jugement. Accueillez ce qu’ils ont à vous dire, toujours dans la bienveillance, en gardant votre place. Ce n’est pas le plus facile à faire quand l’on souffre soi-même du syndrome du sauveur.

 

Soyez professionnel

Laissez vos soucis chez vous. Le matin, prenez votre casquette de “thérapeute” ( j’en parle dans cet article sur ma routine matinale ). Vous devez avoir votre attention sur votre travail.

Je vous invite à rester discret sur votre vie privée et sur votre chemin de vie. Vos expériences ne sont pas celles de vos clients. Ce n’est pas parce que vous avez réussi à surmonter un obstacle d’une certaine façon que votre patient sera capable de le faire. Vous vous apercevrez qu’il y a de nombreux paramètres qui rentrent en compte : son histoire, son caractère, son chemin d’âme, son envie de progresser, son niveau de conscience. Cela n’empêche pas des amitiés de se créer, surtout avec des personnes qui vous consultent régulièrement. Mais soyez vraiment prudents, je me suis parfois faite avoir.

Tenez proprement votre agenda, votre répertoire client, vos comptes, vos dossiers de suivi. Si vous êtes présents sur les réseaux sociaux ou bien que vous souhaitez faire un site internet, faites en sorte qu’ils soient tous propres, clairs, alimentés en contenus pertinents (le blog de Idontthink regorge d’astuces pour cela). Les clients qui ne vous connaissent pas encore, comme votre patientèle régulière, seront assurés de votre expertise dans le domaine. Vous recruterez et fidéliserez beaucoup plus de clients de cette façon. Ils sont rassurés.

Je peux vous aider dans cette démarche, grâce au nouveau service que je mets en place : l’accompagnement pour les (futurs) praticiens en thérapies alternatives. Vous souhaitez vous reconvertir dans le bien-être ou faire croître votre cabinet de thérapies alternatives ? Cliquez sur le bouton ci-dessous pour découvrir ce service.

 

Le métier de praticien en thérapies alternatives vous intéresse ?

A la découverte de soi, à la découverte de l'autre, vivez d'un métier passionnant et enrichissant.

Mon accompagnement à distance

 
Je découvre

 

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout, n’hésitez pas à vous abonnez à la lettre mensuelle du blog pour découvrir des contenus exclusifs. Pour cela, remplissez le formulaire tout en bas de la page à droite.

Belle journée.

praticien-bien-etre-conseil-client2

2 Commentaires sur “Praticiens de bien-être : cinq conseils pour bien prendre en charge vos clients

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.